was successfully added to your cart.
Category

Systèmes

Mon Mac a un problème de démarrage

By | Mac, Systèmes | No Comments

Ce matin, frais et dispo, plein d’entrain, j’appuie sur le bouton de démarrage de mon Mac et rien ne va …  Que se passe t’il ?

Le processus de démarrage d’un ordinateur est composé d’une longue série d’étapes qui doivent aboutir à vous donner le contrôle sur la machine. Mais aujourd’hui, votre Mac refuse de vous laisser travailler. Le Mac ne démarre pas.

Pas de panique, un ordinateur est une machine qui peut avoir des comportements bizarres à certains moments: en cas de forte chaleur, après des heures de travail, le lundi matin, … un peu comme nous en somme. Ici le problème peut survenir à chaque étape du démarrage. Pour solutionner cela il faut identifier à quel moment MacOS bloque et pourquoi. Heureusement, des informations sont disponibles pour nous y aider.

Les étapes du démarrage de MacOS

Quand le MacOS démarre, il donne l’ordre à la carte-mère de produire un son et de l’envoyer sur les haut-parleurs: c’est le fameux « boooiiing » du Mac, décliné dans de multiples versions selon les machines et les époques. MacOS fait un test des ROM de démarrage et des barettes mémoires RAM. La ROM de démarrage contient les instructions de démarrage de votre Mac. Si d’autres sons se produisent, c’est qu’il y a un souci matériel ou un arrêt de processus de lancement. En général, c’est un problème de RAM défectueuse. Il faut tester les barrettes et redémarrer la machine.

Une fois le son envoyé, l’écran qui est resté noir est stimulé et commence à recevoir des signaux vidéos. La dalle reste noire mais est devenue active.
Si rien ne se produit, il faut vérifier que l’écran est bien connecté au Mac, que l’alimentation électrique est bien présente et que l’écran est allumé. Peut-être les réglages de luminosité ont été modifiés.

MacOS permet de crypter l’intégralité du disque avec FileVault.
Pour poursuivre le démarrage, l’utilisateur peut alors entrer son login et mot de passe.

Enfin, le logo Apple apparaît sur l’écran. Le système a trouvé le boot.EFI et l’emplacement du dossier Système sur le disque de démarrage. Cool.

Les écrans de démarrage de MacOS …

Si un problème survient, il sera identifiable par les symboles affichés suivants:

  • un dossier avec un point d’interrogation: pas de chance, le Système ne trouve pas le dossier de démarrage. Un peu de travail s’impose pour y remédier et dire à nouveau au Mac où se trouve le Système;dossier de démarrage introuvable
  • un signe « Interdiction de stationner » veut dire que le Système n’a pas été trouvé. Il faut tenter une restauration en démarrant avec CMD + R (ou CTRL+CMD+R ou SHIFT+CTRL+CMD+R). Si cela ne va pas il faudra de plus gros moyens et probablement formater le disque (Vous avez bien sûr des sauvegardes … );Logo Stationnement au démarrage du Mac
  • un cadenas apparaît: vous avez défini un mot de passe interne à MacOS. Il faut lui fournir le mot de passe … vous ne l’avez pas ? Dommage!Cadenas au démarrage du Mac
  • un globe terrestre en rotation: votre machine doit démarrer en réseau et cherche à se connecter. Si tel n’est pas votre cas, il suffit de redémarrer la machine en restant appuyé longtemps sur le bouton de démarrage;Globe terrestre au démarrage du Mac

Un problème sur vos disques HDD ou SSD et toute la machine informatique se plante (voir la cas de Laurent). Les disques ne sont pas toujours directement à mettre en cause mais sont souvent à l’origine d’une défaillance globale. Dans tous les cas, mettez TOUJOURS un backup en place que votre activité soit professionnelle ou pas.

MacBook Air

6 moyens faciles d’accélérer votre Mac

By | Systèmes | No Comments

Votre Mac présente des temps de latence, des lenteurs d’exécution ou une roue multicolore à chaque clic de souris ? Voici quelques étapes simples pour redonner de la vigueur à votre Mac sans considération pour son âge.

Accélérez votre Mac par des moyens simples

Accélérez votre Mac par des moyens simples

1. Nettoyez et accélérez votre disque dur

Accélérer son Mac passe souvent par analyser le disque dur. Un disque surchargé pose des problèmes au système qui utilise la mémoire de masse pour décharger sa mémoire vive. Comprenez que le système utilise le disque comme carnet de notes pour sauvegarder momentanément ce qu’il ne peut conserver en mémoire pendant le traitement d’informations. S’il n’a assez de place, il va réaliser les opérations par très petits morceaux, ce qui va engendrer une perte de temps considérable.

Rendez-vous dans « À propos de ce Mac > Stockage » pour voir combien d’espace disque est encore disponible.

Espace de stockage disponible

À propos du Mac > Stockage: Sur le disque Macpro, à peine 1/5 du disque est utilisé. Le second disque est utilisé comme espace de stockage et une autre partition sert aussi de backup Time Machine.

 

Un utilitaire comme Disk Inventory X permet de visualiser les fichiers sous forme de blocs. Avec cette information, il vous sera possible de déterminer ce qui doit partir ou être archivé.

disk-inventory-x-screenshot_small

Considérez que les photos prennent toujours beaucoup de place et qu’elles devraient peut-être se trouver sur un disque externe ou dans des espaces de stockage Cloud (Flickr ou Google Photos). La même réflexion peut se poser pour les vidéos ou des applications en surnombre. Si vous utilisez Photos de Apple, pensez à vider la corbeille.
Moins de fichiers c’est surtout moins de travail mécanique pour un disque dur et moins de cycles pour un SSD. On y gagne en temps.

2. Surveillez votre activité

Si les ventilateurs de votre machine tournent sans arrêt, il est peut-être bon de jeter un coup d’oeil sur l’activité de votre ordinateur avec l’utilitaire Moniteur d’activité du dossier Applications > Utilitaires. D’emblée on peut constater que « Google Chrome Helper » est présent 4 fois. Chaque onglet ouvert dans un navigateur utilise une portion de mémoire parfois très importante.

Monteur d'activité

Toutes les applications ouvertes sont présentées dans les différents onglets de l’utilitaire.

Si un processus consomme plus de 90% du processeur et que son utilisateur n’est PAS « root », vous pouvez le quitter immédiatement en cliquant sur la croix en haut à gauche de la fenêtre. Vous pouvez laisser le Moniteur d’activité dans le dock et surveiller de temps à autre ce qui se passe dans la machine.

3. Applications au démarrage et redémarrage

Pour accélérer le démarrage de votre Mac, regardez dans Préférences Sytème > Utilisateurs et Groupes > Ouverture.

Regardez quelles sont les applications qui se lancent automatiquement au démarrage. Si elles sont inutiles ou peu utilisées, il suffit de les sélectionner et de cliquer sur le signe « moins ». Ces applications ne seront plus lancées au démarrage de la machine.

N’oubliez pas qu’une application masquée est toujours active. Une application en arrière-plan est toujours active elle aussi.

Pensez donc à quitter les applications inutiles. C’est une différence avec iOS qui gère les applications autrement en minimisant les cycles du processeurs quand une applications est mise derrière une autre. Toutes les applications actives sont représentées dans le Dock avec une petite pastille sous l’icône. Pour les quitter rapidement, il faut faire un clic-croit ou un cmd-clic pour utiliser les menus contextuels et « quitter » l’application.

4. Réduire la transparence

Dans les configurations plus légères, les effets visuels ou graphiques de Mac OS X peuvent consommer beaucoup de capacités du processeur.

Quelques changements dans les effts du Dock ou la création de la transparence peuvent apporter un peu d'air aux petites configurations matérielles.

Quelques changements dans les effts du Dock ou la création de la transparence peuvent apporter un peu d’air aux petites configurations matérielles.

Dans les Préférences Système > Accessibilité il est utile de cocher « Réduire la transparence« .

Toujours dans les Préférences Système > Dock > Type de réduction à Effet d’échelle et décochez la case « Animer les applications lors de leur ouverture« .

Il est toujours possible de réduire l’agrandissement des icônes lors du balayage dans le dock.

5. Réduisez le nombre de polices ouvertes

Vous avez remarqué comme à l’ouverture d’un document Word, il fallait attendre que les Polices de caractères soient chargées et vérifiées par l’application.

Pour les graphistes, il est de bon ton d’utiliser un gestionnaire de polices (Livre des Polices ou Font Explorer Pro X) pour gérer les centaines, voire les milliers de polices de caractères disponibles sur votre machine. Ce sera toujours cela de gagné !

6. Nettoyez votre Bureau

Observez votre Bureau. S’il est plein d’icônes, de fichiers zippés téléchargés et de copies d’écran, vous avez mis le doigt sur un des énormes problèmes de votre Système. Et oui, il doit gérer cette masse de données et d’images à chaque fois qu’un bout de Bureau est visible. Et cela prends de la mémoire et du processeur. Alors, faites du nettoyage ! Comme sur votre vrai bureau: utilisez les tiroirs que sont les dossiers sur le disque (Documents, Photos, Videos …) et videz l’espace de votre plan de travail.

adnmac peut vous aider

Un souci, une question ? Adnmac est là pour vous aider 0475 93 12 30

N’hésitez pas à commenter et donner votre avis.

 

Roue du Finder sur OS X

Des menus lents avec Adobe CC ou CS6. La faute du Finder ?

By | Systèmes | No Comments

Toute tentative d’accéder aux menus d’InDesign CC se solde par une interminable attente de la réponse du Finder. Souvent ce n’est pas seulement InDesign mais aussi les autres applications de la Suite qui posent ce genre de souci. Voici une résolution du problème.

Roue du Finder sur OS X

Quand la roue du Finder commence vous exaspérer autant trouver rapidement une solution.

Système lent, applications bloquées, le travail n’avance pas et le temps presse. Oui, on connaît tous ces moments particulièrement pénibles qui mettent un stress pas possible dans le studio. La résolution du problème passe par un peu de réflexion et une procédure de détection des ennuis.

Est-ce que c’est mon Finder qui présente ces problèmes ou l’application que j’utilise ?

Dans le premier cas, une extinction de la machine est à tester. On relance et on teste pour voir la réactivité des menus. Attention, un redémarrage du Mac ne suffit pas.

La solution suivante consiste à quitter en force l’application par un ALT-CMD-ESC. On relance l’application et on teste à nouveau si les me.

Si cela ne va pas à quitter aussi le Finder par ce biais mais, comme on l’a vu plus haut, la solution n’est pas là.

Action brute pour quitter une application ou le finder

Forcer à quitter

 

Le Finder n’est pas en cause. Mais alors que faire pour mes menus?

Une autre solution consiste à supprimer les préférences d’Indesign CC. Il est en effet possible que ces préférences soient corrompues. Pour cela, on quitte l’application et on va jeter les préférences à la Corbeille.

Accéder au dossier des préférences

Accéder au dossier des préférences

Le dossier des préférences « itinérantes » de l’application se trouvent au bout de l’arborescence:

  • /Users/[nom de l’utilisateur]/Library (Bibliothèques)/Preferences/Adobe InDesign/Version #

C’est un dossier qui peut être copié sur d’autres machines pour permettre un usage identique des logiciels.

Le dossier des « données en mémoire cache locale » de l’application sont dans la suite de l’arborescence:

  • /Users/[nom de l’utilisateur]/Library(Bibliothèques)/Caches/Adobe InDesign/Version [#]

Il suffit de déplacer les dossiers dans la corbeille et de relancer l’application. InDesign va recréer ses préférences complètes, telles qu’elles sont définies lors du premier lancement du logiciel. En principe, InDesign va reprendre du poil de la bête et toutes ces tracasseries ne seront qu’un mauvais souvenir.

Merci qui ?

Source: Adobe

Problème d’installation El Capitan avec une clé USB

By | El Capitan (X.10.x), Third-party | 3 Comments

Un problème de date Système empêche parfois d’installer OSX El Capitan au départ d’une clef USB. Surtout quand on doit installer plusieurs machines et qu’un bug se présente s’annonce par le message « Impossible de vérifier cette copie de l’application Installer OS X El Capitan. Elle peut avoir été endommagée ou altérée au cours de l’installation. » Comment résoudre ce problème ?

El Capitan OS X 11.11

El Capitan OS X 11.11 – Crédits: DR

Sur une machine installée dans la dernière version de El Capitan, on peut créer une clef USB d’installation avec l’excellent utilitaire DiskMaker 5.

installateur Disk Maker

installateur-diskmaker

Lorsque l’installation commence, après quelques secondes, le message d’erreur « Impossible de vérifier cette copie de l’application Installer OS X El Capitan. Elle peut avoir été endommagée ou altérée au cours de l’installation. » surgit et force l’arrêt de l’installation. La seule réponse que l’on peut fournir est de valider et d’arrêter l’installation.

Il semble que le souci vienne d’un problème de date dans le système du Mac. Pour corriger cela, j’ai pu expérimenter une solution qui fonctionne après avoir tenté une dizaine de manipulations bien diverses.

La solution passe par le Terminal

Le système consiste à donner une nouvelle date au système en passant par le Terminal.

Pas n’importe quelle date mais celle d’un lancement officiel d’El Capitan: le 19 janvier 2016 (voir les forums de Mac Génération)

Quand l’installateur affiche son écran, il faut aller dans la barre des menus et sélectionner le Terminal.

Ecran d'installation du Système

Ecran d’installation du Système – Crédits: DR

Dans le Terminal il faut introduire une date spécifique:

date 011923002016

suivi d’un Return.

Le système est maintenant à la date MMJJHHmmYYYY  = Mois-Jour-Heure-Minutes-Année = 19 janvier 2016 23h00 (l’heure la plus proche de la réalité). Une fois fait, l’installation de El Capitan peut commencer.

Faites-nous part de vos expériences !

 

Les updates de Vasco digipass pour eID Belgium et El Capitan

Digipass eID Belgium mise à jour El Capitan

By | Applications, El Capitan (X.10.x), Logiciels, Périphériques, Third-party, Utilitaires Systeme

Le digipass eID Belgium vient d’être mis à jour pour les usagers de El Capitan.

Les updates de Vasco digipass pour eID Belgium et El Capitan

VASCO propose des mises à jour El Capitan

OS X 10 El Capitan modifie des paramètres de sécurité SIP (System Integrity Protection) obligeant beaucoup de développeurs à revoir leurs logiciels.

Une mise à jour est disponible sur le site des fabricants (ex: VASCO).

En pratique:

  • mettre à jour son logiciel eID (4.0.7);
    • BelgiumRoot CA
    • BelgiumRoot CA3
    • BelgiumRoot CA4
    • Sélectionner les lignes contenues dans chaque dossier et « modifier la confiance »
    • Cocher les 3 cases
  • Relancer Firefox, ensuite connecter son lecteur, et ensuite mettre sa carte dans le lecteur.

En principe, la connexion pourra être établie.

Paramètres de confiance

les cases à cocher pour sélectionner les paramètres de confiance

 

Les trois certificats validés au niveau belge

Liste des certificats eID

Icône d'Asepsis

Asepsis 1.5.2, incompatibilité El Capitan

By | El Capitan (X.10.x), NAS, Serveurs, Third-party

[last minute] Asepsis abandonne le suivi pour OS X 10.10 El Capitan et l’avenir

L’utilitaire Asepsis aide les utilisateurs de multiples OS qui rencontrent le problème des .DS_Store.

Le fichier .DS_Store sont des fichiers cachés du Mac qui contiennent des informations utiles à OS X (indexation Spotlight) mais pas aux autres systèmes.

Ces fichiers s’immiscent dans tous les dossiers des répertoires où passe OSX.

À la longue, ces fichiers polluent la présentation des fichiers et génèrent parfois des difficultés avec des NAS.

Icône d'Asepsis

Asepsis, supprime les fichiers .DS_Store

L’utilitaire Asepsis empêche OS X d’écrire les fichiers .DS_Store sur des Volumes distants mais n’empêche pas leur indexation.

Incompatible avec El Capitan (10.10) il est souhaitable de désactiver le logiciel en passant par le terminal et en tapant ces commandes.

sudo asepsisctl uninstall
sudo reboot

Il faut maintenant attendre une mise à jour …

Le site binaryage

Créez, on s’occupe de la technique

By | adnmac, Mac, Périphériques, Serveurs, Systèmes

Call_adnmac3

Créer est un processus exigeant qui accorde de l’espace à la réflexion mais pas aux pertes de temps.

Prolongement de nos idées, notre Mac est la pièce centrale du jeu.
Tour à tour laboratoire, studio, atelier ou salle de rédaction, notre machine doit tourner pour laisser libre cours à notre imagination.

adnmac c’est le couteau suisse du dépannage/installation, pensé et rodé au contact des créatifs.

N’hésitez-pas, appelez-nous en cas de problème technique.

Réparer les autorisations

By | Systèmes, Terminal

OSX est un système Unix qui s’appuie sur les droits des fichiers (autorisations) pour fonctionner.

Quand ces autorisations sont un peu dérangées, la machine peut ralentir.
Une partie de ces autorisations trouve son origine dans l’interaction entre le système et les applications. Il y a aussi des fichiers communs à plusieurs applications et le système peine parfois à gérer cette situation. Par exemple: Quand une icône rebondi longtemps dans le dock après une mise à jour.

Deux moyens d’améliorer cela: un test du disque dur au démarrage ou une réparation des autorisations par l’utilitaire disque dur.

Test du disque au démarrage:

  • démarrer en mode single user : juste après le son de démarrage, appuyer simultanément sur cmd+s;
  • l’écran est noir, le texte est blanc. Vous êtes en mode single-user. 🙂
  • Quand tout le texte a fini de se dérouler, le curseur clignote gentiment et l’invite de commande apparaît: #. C’est le moment d’entrer la commande:
    fsck -yf (puis return)   Attention le clavier est passé en QWERTY, le signe – est la parenthèse droite de votre clavier   – = )
  • Si le message suivant apparaît : « ***** FILE SYSTEM WAS MODIFIED ***** »
    c’est que des modifications ou des corrections ont été apportées au système. Il faut alors relancer la commande fsck -yf jusqu’à ce que ce message n’apparaisse plus !
  • Une fois fait, il convient de relancer le système par la commande shutdown - nh now (shutdown provoque l’arrêt de la machine, le paramètre n impose au système de ne pas écrire sur le disque dur le contenu de la mémoire (qui sert à accélérer les reprises de veille ou de démarrage) et le paramètre h sert à indiquer l’heure de reboot qui dans notre cas est now.
single_user_mode

Démarrage en mode « single user »

Réparation des autorisation du disque dur

Dans les utilitaires du système se trouve l’outil disque dur.

Dans la colonne de gauche, sélectionnez la partition à contrôler et lancer une vérification des autorisations.

DiskUtil01

Sélection de la partition & commande de vérification ou réparation.

DiskUtil02

Vérification en cours …

Voilà qui devrait aider le système à fonctionner un peu mieux. 🙂